La neutralité du net en une image

Infographie sur la neutralité du net - transcription disponible ci-dessous

Infographie sur la neutralité du net - Cliquez pour agrandir

Transcription de l’infographie

Les fournisseurs d’accès (Orange, Free, Vodafone, …) doivent me garantir un accès à Internet dans sa globalité
(sans restriction), sans surveiller mes données, sans modifier les sites que je visite, sans ralentir ma connexion pour certains sites.

Internet est un droit. Seule la justice peut décider d’une privation de droit.

Sources : wikipedia.fr, la quadrature du net.

N’hésitez pas à commenter cette infographie pour m’aider à la compléter !

[Suite aux commentaires de Florian, l'infographie a été modifiée pour être plus juste.]

[Modification du 27 juin : Cette infographie illustre l'article de Andréa Fradin : Instantané de neutralité sur OWNI.]

20 réflexions au sujet de « La neutralité du net en une image »

  1. Bonsoir, l’infographie est très instructive. Elle permet de comprendre les enjeux de la liberté de l’internet. Cependant j’ai une question: C’est écrit que internet est un droit, peut-on comprendre par cela que l’accès à internet est un droit.
    Cordialement!

  2. Visiblement vous avez un problème de vocabulaire… La liberté de pensée est un droit, la propriété est un droit, la liberté d’expression est également un droit, en revanche, Internet n’est pas un droit, c’est un Service; vous avez vraiment une mentalité de gauchistes …

  3. @Adedurandet
    « J’entends par là, par exemple, les sites pédophiles (c’est l’exemple le plus simple). Donner le pouvoir au gouvernement de les censurer est bien en soi »

    non, c’est meme tres mal
    je vois pas pourquoi on mettrait une censure sur internet au pretexte que des gens font des choses illegales alors qu’on ne met pas une censure equivalente sur la poste (par exemple)

    si j’envoie une arme bateriologique par la poste (un peu de bouillon de culture dans une enveloppe), si j’envoie un document classe confidentiel defense au canard enchaine par la poste, c’est illegal, et pourtant la poste va transporter ma lettre sans la bloquer et sans meme regarder si le contenu est legal ou pas
    je suis pas sur que ca plairait beaucoup si on donnait pour mission a la poste d’ouvrir toutes les lettres et colis et de bloquer ceux qui sont illegaux

    de la meme facon quand je roule sur l’autoroute la societe qui exploite l’autoroute ne verifie pas si j’ai de la drogue dans ma voiture et ne bloque pas les gens qui en ont
    c’est le travail de la police d’arreter les gens qui font des choses illegales, c’est pas le travail ni des societes d’autoroutes, ni de la poste, ni des fournisseurs d’acces a internet

    pour lutter contre la pedophilie, la bonne methode c’est de mettre les moyens policiers adaptes pour arreter les pedophiles, pas d’imposer une surveillance et une censure generalisee a tout le monde
    ceux qui font commerce de la pedophilie etant en general des maffias, un peu plus de fermete avec le blanchiement de l’argent dans les les paradis fiscaux serait probablement plus efficace que de mettre en place des blocages que les maffias pedophiles sont parmi les premieres a savoir contourner

  4. l’idee est tres bonne, mais il y a une chose qui me derange fortement dans cette affiche : la grande fleche blanche

    internet c’est a double sens
    cette affiche conviendrait bien avec la maison de radiofrance en haut a gauche et la tele de monsieur tout le monde en bas a droite, mais pas pour internet

    pour la meme raison :
    « sans modifier les sites que je visite », mais on ne fait pas que visiter des sites web avec internet, on fait aussi du mail, du P2P, etc… et meme on peut envoyer des sites web si on s’installe un serveur chez soi
    je mettrais plus volontiers « sans modifier les donnees que je recois et j’envoie »
    il reste le probleme que ca fait repetition avec « sans surveiller mes donnees »

    il y a aussi l’expression « acces a internet » que je n’aime pas, je prefere parler de connexion a internet, ca correspond mieux au fonctionnement a double sens d’internet
    « les fournisseurs d’acces doivent me garantir un acces a internet » je mettrais « une connexion » a la place de « un acces »
    « sans ralentir l’acces a certains sites et protocoles » je mettrais « sans ralentir la connexion pour certains sites et protocoles »

    il y a encore une notion qui n’est pas presente sur cette affiche : une vraie connexion a internet c’est une connexion qui nous permet de joindre un site (ou autre) pour le consulter, mais aussi d’etre joignable par les autres
    en respectant les 4 points qui sont sur cette affiche, on peut tres bien faire une connexion derriere un NAT, c’est a dire avec une adresse IP qui n’est pas publique (c’est le cas sur toutes les connexions data des telephones 3G), ca fait que tant qu’on se comporte en consommateur d’internet tout se passe bien, par contre si on veut avoir son propre serveur pour publier soi meme ses idees c’est impossible : le serveur en question ne peut pas etre joint par les autres
    a la rigueur on peut considerer que c’est inclu dans le premier point « dans sa globalite (sans restriction) » mais a ce moment la on perd l’effet « eveiller la curiosite » sur l’importance d’une IP publique

    enfin, j’aime pas non plus quand on represente internet avec un truc unique, meme si le truc en question c’est la terre, parce qu’internet c’est un patchwork de reseaux informatiques donc c’est les autres
    je prefere un graphisme qui reflete plus cette pluralite et diversite des autres qui sont a l’autre bout de la connexion, j’aime quand on voit que ce qui est designe par le mot internet c’est plusieurs choses et pas une seule chose
    mais ce dernier point est assez secondaire, c’est un detail

    « internet est un droit » c’est un raccourci un peu rapide
    c’est la liberte d’expression qui est un droit, internet n’est qu’un moyen d’exercer ce droit qui est devenu plus ou moins indispensable dans notre societe
    einstein disait « il faut rendre les choses aussi simples que possible, mais pas plus simples »
    bon, je reconais que c’est tres dur de faire mieux que ce raccourci

  5. Mais, je croie que le problème (de l’absence de respect d’une réelle « Neutralité du Net ») c’est que ce n’est pas (dans la majorité des cas) aussi brutal que la « privation » de droit. C’est plus « soft » que cela. D’ailleurs, ça peut faire aussi penser à la stratégie « Adopte, Étend et Étouffe » utilisée par Microsoft. L’absence de respect d’une réelle « Neutralité du Net », c’est plus subtil que cela…

    Personnellement, je vois plutôt cela comme de multiples tentatives de détournements. C’est-à-dire essayer de détourner l’utilisateur de sa « destination finale » qu’il devrait facilement pouvoir atteindre normalement.

    Pour illustrer mon idée : avec un Internet où la « Neutralité du Net » est respectée, l’utilisateur peut prendre le chemin le plus court, rien ne le détourne du droit chemin.

    Alors qu’avec un Internet où la « Neutralité du Net » n’est pas respectée : le chemin est sinueux, divers intermédiaires (mais probablement majoritairement le fournisseur d’accès) essayent de mettre des obstacles, essaye de détourner, ou, transforme en labyrinthe le parcours. Tout cela, il me semble, simplement pour faire encore plus de profits… en rendant payant quelque chose qui ne devrait pas l’être, en « taxant » au passage le service rendu par le fournisseur du service, en favorisant/privilégiant certains produit/service précis, etc. Et tout cela en utilisant la vente forcée/liée (avec les « box » par exemple), en diminuant sélectivement le débit (mais sans jamais le couper), etc.

  6. Salux Florian,

    Bravo pour cette infographie, clair et concise.

    Avec ton autorisation, je peux en faire la diffusion lors de la Braderie de Lille, début septembre. J’ai un stand sur les libertés numériques et logiciels libres.

    Amicalement,
    GaLaGaNN

  7. L’idée de l’infographie est plus d’éveiller à la curiosité et de donner un point de vue que d’éveiller à la curiosité que de répondre a des questions. Les sites coupés sont aussi bien Deezer, que Dailymotion… Des sites grand publics !

    Personnellement, mon fournisseur a joué contre la neutralité du net quand il m’a coupé l’accès à Dailymotion car il négociait un contrat avec eux… Je vous laisse voir d’autres exemples ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Neutralité_du_réseau#Exemples_concrets_de_remise_en_cause_de_la_neutralit.C3.A9_du_Net

  8. L’infographie me donne l’impression d’une accusation voilée. Pourriez-vous s’il vous plaît étayer d’exemples concrets ? Dans quelles mesures, par exemple, votre fournisseur vous a-t-il interdit l’accès à certains sites ? Quels sont ces sites ? Pourquoi, à votre avis, le fournisseur a-t-il délibérément choisi de les bloquer ?
    Quand on appelle de ses vœux un meilleur accès, c’est que l’accès n’est jusqu’à présent pas optimal. Soyons plus explicites.

  9. Si je te propose « Sans ralentir l’accès à certains sites et protocoles », cela te semblerait plus complet ? Si oui, acceptes-tu d’être mentionné dans les contributeurs et la licence Créative Commons By ?

  10. « Sans favoriser un site (ou un protocole) au détriment des autres »

    La partie protocole me semble importante à préciser, tant tu voix fleurir des offres « internet » et « illimitées » sur les téléphones portables qui en fait n’incluent que le http(s) et en surfacturant les mails (pop / imap). On pourrait également évoquer les protocoles P2P (parfois bridés ponctuellement par les FAI), qui sont pourtant des solutions intéressantes pour la diffusion de contenu. Les éditeurs de jeux vidéo l’ont bien compris (Blizzard utilise le P2P pour diffuser son client World of Warcraft) et Youtube aurait à gagner à utiliser un protocole de ce style vu la masse de vidéo présente sur le site et le succès de certaines.

  11. Excellente infographie comme toujours :) Juste une question, quid dans l’histoire des sites illégaux ? J’entends par là, par exemple, les sites pédophiles (c’est l’exemple le plus simple). Donner le pouvoir au gouvernement de les censurer est bien en soi mais dans en même temps comment réussir à « limiter » de façon certaine le champ d’action de l’Etat et ainsi prévenir les dérives ?

  12. Concernant le côté politique, je le sous-entends dans la connexion à Internet dans sa globalité. Ce n’est peut-être pas assez clair. Mais effectivement, il faut que les fournisseurs d’accès traitent de manière égale toute personne.

    Pour le côté ralentissement, j’ai mis beaucoup de temps à formuler cette phrase et effectivement ta formulation convient mieux. Mais je ne sais pas si le terme limitation de débit est suffisamment grand public et j’ai peur que ce soit un tout petit peu trop long. Si tu arrives à raccourcir, je fais une version 2 avec grand plaisir !

  13. Très bonne infographie, un rappel comme celui ci n’est jamais inutile, surtout ces temps-ci !

    Légère interrogation de ma part sur la fin du document.

    Si une loi décide que tous les sympathisants politiques d’un certain bord devront avoir leur connexion internet coupée. On reste dans le cadre de ton infographie, mais ça deviens clairement abusif.

    Sinon, la phrase « sans ralentir ma connexion pour certains sites » me semble partielle. J’aurai peut être vu « sans limitation de débit selon le site visité ou le protocole utilisé ».

Les commentaires sont fermés.