Archives pour la catégorie Entreprises

L’effet diligence

L’innovation face à l’histoire

Effet Diligence - une transcription de l'infographie est disponible ci-dessous

Effet Diligence - cliquez sur l'infographie pour l'agrandir

Transcription

L’imprimerie n’a connu le succès que quand elle a utilisé des caractères semblables à ceux des ouvrages manuscrits

Pour convaincre les voyageurs d’utiliser le train, il a fallu y adapter des chariots de diligence

Pour être accepté par le grand public, le livre numérique doit-il avoir une couverture ?

Effet diligence

Pour que les innovations soient acceptées par le grand public, elles doivent passer par une période dite d’acclimatation où l’on applique les méthodes anciennes et habituelles aux nouvelles technologies.

Comme les premiers wagons avaient la forme de diligences.

Sources et remerciement

Source : J. Perriault – Université Paris X.

Chiffres : Le Figaro OpinionWay

Illustration : commons.wikimedia.com

Merci à mes relecteurs/conseillers : Florie Guibert, Agnès Hasser, Marie-Cécile Paccard, Guillaume Garcia, Nicolas Klein et Samy Rabih

La carte des conférences web françaises

La carte des conférences web en France - transcription disponible ci-dessous

La carte des conférences web en France - Cliquez pour agrandir

Cela fait quelques mois que j’avais envie de créer cette carte. Avec l’aide d’un certain nombre de personnes sur Twitter, Google Plus et du site Lanyrd, j’ai essayé de recenser les plus importantes et de les inclure sur cette carte. Bien sûr, il y a surement des oublis mais c’est pour cela qu’il faut une première édition. Les thèmes « s’arrêtant » aux différentes conférences correspondent aux objectifs principaux de ces événements : par exemple, on peut tout à fait consolider son réseau en allant à Paris Web ou partager son expérience à LeWeb mais ce ne sont pas les buts premiers de ces deux conférences.

Merci à Pierre Ammeloot, Ben., Jean-Christophe Brebion, Philippe Couzon, Sébastien Delorme, Jonathan Guillemain et Thomas Parisot pour leur contribution à cette carte ainsi qu’à Christophe Ramel et Samy Rabih pour l’aide et le soutien.

Grâce à Anaëlle Letrémy(un grand merci à elle) voici les URL des différentes conférences :

C’est également le dernier billet de ce blog sur la plateforme lemonde.fr. Vous retrouverez dès Noël l’ensemble des articles de ce blog à une nouvelle adresse InternetEtMoi.fr. Cette décision a été motivée par un certain nombre de commentaires, de remarques et de limitations dans le règlement des blogs lemonde.fr. Si vous le souhaitez, j’en parlerai plus dans les commentaires de cet article.

Transcription de l’infographie :

  • Partager les bonnes pratiques : Paris Web, Sud Web, WWW2012, SEO Campus, Word Camp, Bar Camp, Kiwi Party, Rulu, Start-Up Weekends, E1Conférence, Apéro Web, Les rencards du web, Web in Alps, Web 2 Day, La Ferme du Web, Web2Connect ;
  • Se former : Autrans, Lift, Paris Web, Sud Web, WWW2012, SEO Campus, Word Camp, Bar Camp, Kiwi Party, Rulu, Start-Up Weekends, E1Conférence ;
  • S’enrichir culturellement : E-G8, TEDx, Autrans, Lift, Paris Web, Sud Web, WWW2012 ;
  • Être vu : E-G8, Doctor 2.0 and you, Flow Mode et Luxe, Le Vin 2.0, Web in Alps, Web 2 Day, La Ferme du Web, Web2Connect, Start-Up Weekends, LeWeb, www2012 ;
  • Trouver des investisseurs : Start-Up Weekends, LeWeb, www2012 ;
  • Consolider son réseau : Start-Up Weekends, LeWeb, www2012, E1Conférence, Apéro Web, Les rencards du web, Web in Alps, Web 2 Day, La Ferme du Web, Web2Connect, Doctor 2.0 and you, Flow Mode et Luxe, Le Vin 2.0 ;
  • Trouver des clients : LeWeb, www2012, Doctor 2.0 and you, Flow Mode et Luxe, Le Vin 2.0 ;
  • S’inspirer : TEDx, Autrans, Lift, LeWeb, www2012, E-G8, Doctor 2.0 and you, Flow Mode et Luxe, Le Vin 2.0.

Google+ : une idée géniale avec une erreur fatale ?

Temps de lecture : 1'35

Le nouveau “réseau social » de Google : Google+ est sorti et première très bonne surprise : le système se base sur les cercles affinitaires.

Des cercles et des Hommes

Dans la vie de tous les jours, quand je parle avec mes collègues de travail ou avec mes amis d’enfance, je n’aborde pas forcément les mêmes sujets. C’est ce que Google Plus prend en compte en créant des Cercles. Ainsi je définis des ensembles de personnes avec lequel je vais partager les mêmes informations : j’ai créé mon cercle Travail, mon cercle Sud Web, mon cercle Amis… Et chaque personne peut faire parti de plusieurs cercles. Une fois ces groupes définis, je choisis à qui je partage une information, des photos et j’adopte le ton adéquat. Et si une des personnes n’est pas sur Google Plus alors l’information lui arrive via email. C’est magique !

Des relations et des Hommes

Facebook se base sur la symétrie de la relation : pour être « amis », les deux partis doivent valider la relation. Google+ se base sur un système où l’émetteur est roi : si une personne communique avec moi sans que je ne le souhaite, cela s’appelle du spam. La relation sociale est basée sur la réciprocité et la cohérence. Google+ ne permet pas d’instaurer cette forme de confiance entre les différents membres et c’est à mon humble avis une belle erreur. Peut-être même une erreur fatale : la relation humaine se tisse entre les personnes et non au travers des cercles. Les cercles affinitaires sont composés de relations personnelles. Et si demain, Facebook lance une interface permettant de gérer ses cercles affinitaires (listes sur leur site) de façon intelligente, il va falloir que Google+ soit fort. Très fort pour percer auprès du grand public.

Je tiens à préciser que je teste Google plus depuis hier seulement et que ce projet encore tout jeune et en phase béta. L’ensemble de cet article doit être lu en ayant conscience de ce contexte.

La neutralité du net en une image

Infographie sur la neutralité du net - transcription disponible ci-dessous

Infographie sur la neutralité du net - Cliquez pour agrandir

Transcription de l’infographie

Les fournisseurs d’accès (Orange, Free, Vodafone, …) doivent me garantir un accès à Internet dans sa globalité
(sans restriction), sans surveiller mes données, sans modifier les sites que je visite, sans ralentir ma connexion pour certains sites.

Internet est un droit. Seule la justice peut décider d’une privation de droit.

Sources : wikipedia.fr, la quadrature du net.

N’hésitez pas à commenter cette infographie pour m’aider à la compléter !

[Suite aux commentaires de Florian, l'infographie a été modifiée pour être plus juste.]

[Modification du 27 juin : Cette infographie illustre l'article de Andréa Fradin : Instantané de neutralité sur OWNI.]

Le mac app store : une révolution ?

Apple a lancé aujourd’hui [6 janvier 2011] son Mac App Store et cela risque de changer nos comportements en terme d’achat de logiciels.

Rendons à steam ce qui appartient à steam

Le mac app store n’est pas une vrai révolution dans le sens où les plateformes de téléchargements de logiciels existaient déjà. Un exemple est la plateforme de jeux steam : un des pionniers dans ce domaine. En revanche, ce qui semble nouveau est la mise à disposition d’une offre globale d’applications.

Qu’est-ce que cela va changer

Jusque là, pour télécharger un nouveau logiciel (hors open source), il existait principalement deux solutions. Soit il fallait chercher le bon magasin (en ligne ou non), s’y rendre, acheter le logiciel et l’installer sur son ordinateur ; soit il fallait se rendre sur le site de l’éditeur pour acheter et télécharger le fameux programme.

Le mac app store vient mettre l’utilisateur au centre de l’offre logiciel : plus besoin de rechercher le bon magasin, tout est disponible au même endroit : sur son ordinateur. Le paiement est directement relié au compte iTunes donc nul besoin de sortir sa carte de crédit. Le téléchargement et l’installation sont directs reprenant le principe des applications sur smartphone.

Conséquences

Le but d’Apple est de vendre plus de logiciels. Et le pari a de grandes chances de réussir ! En effet, d’une part le choix est là : l’offre de logiciels proposés est à la hauteur de ce à quoi l’on pouvaitsd’attendre pour le lancement d’une plateforme de ce type. D’autre part, une impression de prix bas est également présente : tout logiciel à plus de 15€ semble cher vue l’offre proposée. Enfin tout est facile depuis le choix jusqu’à l’installation : tout se fait d’une manière fluide avec un sentiment de sécurité.

En bref

Le mac app store est une innovation qui permet de décomplexer l’achat de logiciels en mettant le consommateur au centre de l’offre.