Archives pour la catégorie Le Droit et le Web

Pourquoi le piratage ? L’état de la vidéo à la demande en France.

Après la remise du rapport Lescure, une infographie pour mieux comprendre l’état actuel de l’offre légale en France relative à la vidéo à la demande.

VAD_outlines
cliquez sur l’image pour agrandir l’infographie (SVG)

Transcription de l’infographie

Un film sort en salle

L’offre légale propose :

  • après 4 mois, il est disponible en DVD ;
  • après 10 mois, sur une chaîne payante (Canal+, OCS, …) ;
  • après 22 mois, sur une chaîne gratuite qui a coproduit le film ;
  • après 30 mois, sur une chaîne gratuite ;
  • après 36 mois, en vidéo à la demande.

Illégalement, le film est disponible environ 4 mois après sa sortie en haute qualité sur le web

Il y a donc 32 mois entre l’offre légale et le téléchargement illégal !

Un épisode d’une série est diffusé à la télévision étrangère

Illégalement, l’épisode est disponible en version originale sous-titrée en haute qualité sur le web dans la semaine de sa diffusion (en fonction de la popularité de la série).

Légalement, il existe des exceptions où la diffusion et le téléchargement en version originale sous-titrée sont possibles le lendemain (WarnerBros, M6VOD, OCS,…).

Pour les séries stars », 6 à 24 mois d’attente sont nécessaires si les droits ont été achetés par une chaine de TV (disponible après la diffusion télévisée).

Sinon : jamais. S’il n’y a pas de diffusion française, il n’y a pas d’offre légale sauf si le producteur de la série la propose indépendamment comme le fait Warner Bros.

Mon email a été piraté ! L’hameçonnage expliqué en une image…

L'hameçonnage expliqué en une image - transcription disponible ci-dessous

L'hameçonnage expliqué en une image - Cliquez pour agrandir

Transcription

Scène 1 : Le constat

Au Secours ! Je me suis fait pirater mon email… Non ! Mon compte Facebook aussi !

Scène 2 : Mais pourquoi ?

C’est élémentaire : pour vendre tes informations personnelles, utiliser ton identité, ta carte bancaire ou attaquer tes contacts.

Scène 3 : Mais comment ?

Tout part d’un faux courrier (le hameçon). Il est soit-disant envoyé par Facebook ou par ton service d’emails et te demande ton mot de passe :
Bonjour M. Anderson,
Facebook revoit sa politique de confidentialité, pour pouvoir continuer à utiliser notre service, vous devez renvoyer votre mot de passe en réponse à cet email,
Sincèrement
Marc Z.

Et si tu réponds : BINGO !

Scène 4 : Que faire ?

Tout d’abord, signale le piratage à tous tes contacts pour les protéger.

Ensuite, tu peux essayer de récupérer ton email. Si tu réussis, il faut tout changer : le mot de passe, la question de sécurité, les transferts de mails…

Enfin, pour Facebook, tu peux récupérer ton compte avec un service basé sur l’identification de photographies.

Et surtout, n’oublie pas de changer tous tes mots de passes sur Internet !

Scène 5 : Je ne veux pas que ça se reproduise !

C’est très simple :

  • Sois conscient que cela peut t’arriver,
  • N’envoie jamais tes mots de passe ou tes informations bancaires,
  • Ne clique pas sur n’importe quel lien ou pièce jointe dans un email,
  • Vérifie que tu es bien sur le bon site, avant tout changement de mot de passe.

Merci à Samy Rabih et Marie-Cécile Paccard.

Plutôt que de télécharger un mp3, allez profaner un cimetière : c’est moins risqué

Temps de lecture : 45 s.

Télécharger un Rick Roll, c'est plus dangereux que d'exhumer un cadavre

Cliquez pour agrandir

Selon la loi française, en téléchargeant illégalement une chanson (ou un film)(peine maximale : 3 ans d’emprisonnement), je prends le même risque que si :

  • Je frappe quelqu’un lui provoquant ainsi un arrêt de travail d’une semaine ;
  • J’envoie, par écrit, une menace de mort au président de la république ;
  • Je fais des tests biologiques sur des cobayes humains non-consentants.

Je prends plus de risques que si : (peine maximale de moins de 3 ans d’emprisonnement.)

  • Je harcèle sexuellement (ou moralement) une collègue de travail ;
  • Je profane un cimetière.
  • Je ne paye pas mon hôtel, mon taxi ou mon restaurant.

extraits de loi : art. L335-2 du code de la propriété intellectuelle
art. 222-13, art. 222-17, art. 222-33, art. 223-8, art. 225-17, art. 313-5

Source des informations :
Tous ces délits jugés moins graves que le partage de la culture par Guillaume Champeau

Merci à Samy Rabih pour la relecture de cet article.

Parfois, l’histoire se répète…

Parfois, l'histoire se répète... - transcription disponible ci-dessous

Parfois, l'histoire se répète... - Cliquez pour agrandir

Déjà dans la France de François 1er et de l’invention de l’imprimerie, l’information se diffusait trop vite. Et le roi a mis en place des moyens pour contrôler l’impression de chaque feuille. Cette mesure a été abandonnée avec le temps.

Ensuite, un ministre de Jules Ferry stipulait très clairement que le téléphone ne devait servir que dans un intérêt général et administratif. Cette mesure a été abandonnée avec le temps.

Aujourd’hui, la France sous le gouvernement de Nicolas Sarkozy propose de réguler Internet pour en corriger les dérives et les excès. Cette mesure est en cours de mise en place… Et après ?

Juste pour rappel, cette infographie est uniquement factuelle.

La neutralité du net en une image

Infographie sur la neutralité du net - transcription disponible ci-dessous

Infographie sur la neutralité du net - Cliquez pour agrandir

Transcription de l’infographie

Les fournisseurs d’accès (Orange, Free, Vodafone, …) doivent me garantir un accès à Internet dans sa globalité
(sans restriction), sans surveiller mes données, sans modifier les sites que je visite, sans ralentir ma connexion pour certains sites.

Internet est un droit. Seule la justice peut décider d’une privation de droit.

Sources : wikipedia.fr, la quadrature du net.

N’hésitez pas à commenter cette infographie pour m’aider à la compléter !

[Suite aux commentaires de Florian, l'infographie a été modifiée pour être plus juste.]

[Modification du 27 juin : Cette infographie illustre l'article de Andréa Fradin : Instantané de neutralité sur OWNI.]