Mon email a été piraté ! L’hameçonnage expliqué en une image…

L'hameçonnage expliqué en une image - transcription disponible ci-dessous

L'hameçonnage expliqué en une image - Cliquez pour agrandir

Transcription

Scène 1 : Le constat

Au Secours ! Je me suis fait pirater mon email… Non ! Mon compte Facebook aussi !

Scène 2 : Mais pourquoi ?

C’est élémentaire : pour vendre tes informations personnelles, utiliser ton identité, ta carte bancaire ou attaquer tes contacts.

Scène 3 : Mais comment ?

Tout part d’un faux courrier (le hameçon). Il est soit-disant envoyé par Facebook ou par ton service d’emails et te demande ton mot de passe :
Bonjour M. Anderson,
Facebook revoit sa politique de confidentialité, pour pouvoir continuer à utiliser notre service, vous devez renvoyer votre mot de passe en réponse à cet email,
Sincèrement
Marc Z.

Et si tu réponds : BINGO !

Scène 4 : Que faire ?

Tout d’abord, signale le piratage à tous tes contacts pour les protéger.

Ensuite, tu peux essayer de récupérer ton email. Si tu réussis, il faut tout changer : le mot de passe, la question de sécurité, les transferts de mails…

Enfin, pour Facebook, tu peux récupérer ton compte avec un service basé sur l’identification de photographies.

Et surtout, n’oublie pas de changer tous tes mots de passes sur Internet !

Scène 5 : Je ne veux pas que ça se reproduise !

C’est très simple :

  • Sois conscient que cela peut t’arriver,
  • N’envoie jamais tes mots de passe ou tes informations bancaires,
  • Ne clique pas sur n’importe quel lien ou pièce jointe dans un email,
  • Vérifie que tu es bien sur le bon site, avant tout changement de mot de passe.

Merci à Samy Rabih et Marie-Cécile Paccard.

4 réflexions au sujet de « Mon email a été piraté ! L’hameçonnage expliqué en une image… »

  1. Bravo pour cette infographie qui a le mérite d’être claire, et également pour l’accessibilité :-)

    Pour finir, moi j’aurais rajouté : ne jamais ouvrir un email d’un service quelconque (surtout comme facebook, ou ta banque) mais aller directement sur le site concerné et voir s’il y a des messages. Plus pénible à gérer mais plus sécurisant.
    =)

  2. Je mets systématiquement les transcriptions pour les infographies. À la base, c’était parce que des copains mal-voyants m’avaient demandé de le faire et que l’accessibilité est quelque chose qui compte pour moi (merci Paris Web).
    Depuis quelques mois, je me rends compte qu’en plus de cet aspect c’est aussi bon pour le référencement. J’ai donc doublement intérêt à le faire !

Les commentaires sont fermés.